Catégories

Archives

Le matériel médical s'engage

 

Les bonnes résolutions de l’An 3047

 

Cet article participe à l’évènement interblogueurs “ Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions ” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Je lis ce blog régulièrement, il est plein de ressources, et pour tout vous dire, l’un de mes article préférés sur ce blog est : Les neurones de la lecture.

Cliquez simplement ici pour voter pour mon article si vous l’avez apprécié.

 

Coucou, ici Hiérogue, le journaliste rédacteur de Marjorie ! (Si vous n’avez pas l’insigne honneur de me connaître, venez par ici).

 

Marjorie m’a donné le privilège de me laisser écrire ce premier article de l’année 2014.

 

Elle m’a dit :  » Tu as carte blanche « . Alors évidemment, comme nous ne sommes pas à la fête des mères, ni encore tout à fait au Nouvel An Chinois, j’ai donc trouvé logique de parler de la Nouvelle Année et de ses résolutions.  Et puis elle pouvait ainsi participer à l’Evènement interblogueurs évoqué ci-dessus.

 

Qui dit Nouvel an dit nouvelles résolutions, n’est-il pas ?

 

Et qu’y a-t-il de plus horripilant que de décider d’un changement, d’une amélioration, et de voir qu’au bout de… combien ? un mois ? une semaine ? 3 jours ? tout est redevenu comme avant…

 

Agaçant non ? Je vous l’accorde.

 

Et tous les ans, c’est pareil !

 

Les bonnes résolutions de l'An 3047

 

Voilà ce que ça donne :

 

Situation 1 -  » Pouet ! Dzim ! Boum ! Minuit ! Ça y est, nous sommes en 2014 ! C’est décidé, j’arrête de fumer. J’en ai assez de tousser, d’avoir un sale goût dans la bouche, et d’être essoufflé comme une forge antique comme si j’avais 100 ans en montant les escaliers ! « 

 

Trois jours plus tard :

 

 » – J’en peux plus !! Une clope ou je tue ma grand-mère !  » (Ou votre voisin grincheux qui ne vous dit jamais bonjour, c’est comme vous voulez) A votre femme : Chérie, je vais vite voir Charlie !

 

- Charlie, à c’te heure ? Mais enfin, mon roudoudou, il est 19 h, ils vont manger !

 

- Oui mais il doit me donner quelque chose, je file !

 

La porte d’entrée claque, vous dévalez les escaliers aussi vite que vous le permettent vos poumons encore noircis par toutes vos années de tabagisme. Ceci dit, un air neuf circule agréablement dans vos circuits  veines. Qu’à cela ne tienne, il vous faut cette dose de nicotine !

 

 » De toute façon, il faut bien mourir de quelque chose, comme on dit. Et puis si ça se trouve, je vais arrêter de fumer, me priver comme un malade, devenir insupportable pour tout le monde, devenir sportif parce que j’aurai grossi à force de grignoter les bonbons du fiston, tout ça pour quoi ? Pour me faire faucher par un camion en train de faire mon jogging !  « 

 

Ce jour-là, trois jours après le nouvel an, soit le 4 janvier 2014, arrivé chez Charlie qui a toujours des paquets d’avance, vous reprenez vos bonnes vieilles habitudes sans lesquelles vous n’êtes rien, et vous ingurgitez avec un plaisir exquis votre bouffée de nicotine. La vie peut reprendre son cours.  » Et puis bon, hein, aller chez ce bon vieux Charlie pour refaire le monde, le voir me narguer avec ses volutes délicieuses et rester là bêtement, la main vide ? Pas possible. Ce ne serait plus Charlie, ce ne serait plus de l’amitié ! « 

 

Situation 2 » Pouet ! Dzim ! Boum ! Minuit ! Ça y est, nous sommes en 3047 ! C’est décidé, j’arrête de planer. J’en ai assez d’être un zombie qui ne sait même plus marcher, et de vivre toute ma vie par procuration, avec mon double virtuel qui fait tout à ma place !  »

 

Vingt-sept jours plus tard :

 

 » – J’en peux plus ! Ma vie est trop fade ! Mes rides, ma forme physique moyenne, tout m’insupporte ! Je veux retrouver mon existence virtuelle, où j’ai vingt ans de moins et où je suis toujours de bonne humeur. Je dois réactiver l’incubateur ou je saute du toit de l’immeuble ! A votre mari qui se trouve à 5000 km de là, via un visiophone : Chéri, je m’absente un moment, je file au Virtual Store !

 

- Mais enfin, ma douce colombe électronique, je croyais que tu avais arrêté tout ça ! Et puis qu’est-ce que je vais devenir moi, sur mes deux jambes, à circuler dans l’appartement ? On n’va de nouveau plus que se croiser, alors ? !

 

- Je sais bien, mais j’en peux plus, elle me manque trop, ma double virtuelle qui sait si bien faire de la voltige sur la poutre, et danser comme une déesse !

 

Le panneau d’entrée coulisse, vous vous installez sur votre auto-rail, faites le code numérique pour la faire démarrer, et n’accordez aucune importance au fait que vos sens sont à nouveau aiguisés, votre coordination harmonieuse. Vous ne voyez pas non plus que le soleil chauffe votre peau. Vous ne pensez qu’au fait que vous ne pouvez plus être la championne de tango, alors il vous faut réactiver votre inscription au plus vite au Virtual Store !

 

 » De toute façon, il faut bien mourir de quelque chose, comme on dit. Ok, ne plus vivre que par procuration, couché toute la journée à manger par voie intraveineuse, cela diminue les fonctions vitales, la mémoire, la concentration. Et alors ? J’aurai vécu une vie magnifique, conquis mon public d’adorateurs de la star du tango que je suis devenue, au lieu de végéter jusqu’à 110 ans dans une vie banale.  »

 

Ce jour-là, vingt-sept jours après le nouvel an, soit le 28 janvier 3047, arrivée au Virtual Store, vous réenregistrez votre double qui était mis en attente, vous recevez avec délectation votre reçu de numéro de série et votre nouveau code d’accès, que vous entrerez dans l’incubateur aussitôt revenue chez vous. La vie peut reprendre son cours.  » Et puis bon, hein, quitter les copines du monde virtuel, les apercevoir en vrai dans les fugaces instants où elles daignent sortir de leur caisson, molles, la démarche hésitante, échevelées, ridées ? Pas possible. Ce ne serait plus les copines, ce ne serait plus l’amitié ! « 

 

Alors ? Est-il impossible de tenir ses bonnes résolutions ?

 

Non ! Ça n’est pas impossible. Il existe des astuces, dont une en particulier que je vais vous révéler.

 

Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

 

Vous voulez la connaître ?

 

Vous voulez vraiment savoir comment vous pouvez arrêter de fumer non pas 3 jours, non pas une semaine, un mois, trois mois, mais bien la vie entière ?

 

Vous voulez vraiment savoir comment vous pourrez, dans 1033 années, ne plus succomber à la tentation d’une vie virtuelle conforme à tous vos désirs en un claquement de doigts ?

 

Voici mon astuce, et je peux vous dire que je l’ai testée chez moi, lorsque j’ai voulu arrêter mes mauvaises fréquentations (si si ! j’en ai eu, lorsque j’étais un tout jeune robot).

 

Pour cela, vous devez connaître la balance de la douleur et du plaisir.

 

Mais qu’est-ce que c’est que Kézako quoi kess ?

 

A la base de cette balance bizarre : la PNL. Trois lettres pour : Programmation Neuro Linguistique.

 

Un joli nom qui pourrait être plus simplement : Programme de (re)conditionnement. Et non, il ne s’agit pas d’être emballé(e) sous cellophane puis projeté(e) sur une lointaine planète paradisiaque.

 

En quoi ça consiste, la PNL (dont vous avez peut-être entendu parler) ?

 

La PNL est une thérapie née aux Etats-Unis dans les années 1970. A la base, c’était un concept de psychothérapie, puis elle a évolué vers d’autres domaines comme le sport, la pédagogie, la créativité, le management, et, domaine plus vaste : la communication.

 

La PNL nous apprend que tout se trouve en nous, et nous apprend à mobiliser nos forces, à prendre le contrôle de notre être : de pantin inconscient, nous passons à un être conscient qui maîtrise son mental, son corps, ses émotions.

 

Nous apprenons aussi qu’en nous résident les ressources nécessaires aux changements désirés : des techniques et des stratégies vous montrent comment vous pouvez changer, et durablement, toutes vos croyances.

Beaucoup de croyances sont limitantes, il faut donc, et c’est là où je voulais en venir :

 

  • élever votre idéal : vouloir vraiment changer et devenir cette nouvelle personne qui ne fume plus,
  • cerner vos croyances :  » je crois que je n’arriverai pas à arrêter de fumer car la douleur est trop grande « ,
  • changer ces croyances qui vous limitent :  » je peux vraiment atteindre mon but d’arrêter définitivement de fumer « ,
  • modifier votre stratégie : trouver un modèle à atteindre : quelqu’un qui a réussi à arrêter de fumer durablement.

 

La PNL apprend aussi à  » s’engager à changer « , et pas seulement à  » vouloir changer.  »

 

La balance plaisir-douleur dont j’ai parlé plus haut, aide en ce sens :

 

Saviez-vous que TOUS nos comportements sont menés par deux choses ? La douleur ou le plaisir.

Éviter la douleur et rechercher le plaisir. Et c’est valable pour les robots autant que les humains.

 

Alors si on reprend notre exemple du fumeur ou de l’addicte au monde virtuel :

 

Leur échec à appliquer leur résolution tient au fait qu’ils associent davantage le changement désiré à la souffrance de manquer, plutôt qu’au plaisir plus lointain de réussir.

 

Ils n’ont pas encore atteint le seuil émotionnel de souffrance intense, qui, une fois atteinte, est si intolérable qu’elle nous aide à prendre enfin l’engagement de changer.

 

Si l’on reprend la situation 1 : le fumeur aurait tout à fait réussi à arrêter de fumer (avec ou sans aide extérieure telle que patchs ou autres, peu importe), s’il s’était vraiment projeté dans le futur, vers le résultat qu’il voulait atteindre :

 

un corps sain, un souffle sportif, une bonne haleine, l’intensité du goût des aliments, l’argent épargné et désormais utilisé pour des vacances bien méritées, des vêtements qui ne sentent plus la fumée, et la fierté d’être un nouvel homme.

 

Ce plaisir-là, projeté dans l’avenir, vers le but à atteindre, aurait surpassé la douleur passagère du manque de nicotine, du changement dans les amitiés que cela peut induire voire des quolibets des copains, de la peur de grossir à cause du grignotage de compensation, bref de tout ce qui fait les valeurs de notre fumeur.

 

Souvenez-vous : la balance du plaisir et de la douleur. Le plaisir futur, projeté, doit être supérieur à la douleur présente.

 

Bien sûr, la PNL ce n’est pas que ça, c’est beaucoup de choses. Ses techniques et stratégies éprouvées visent à améliorer les êtres, à les modéliser sur les comportements à succès (les sportifs de haut niveau par exemple). Il ne s’agit en aucun cas de manipulation de l’esprit, mais bien d’une prise de conscience de nos ressources et de nos croyances.

 

Alors, prêt(e) à tester la PNL pour appliquer l’une de vos résolutions ?

 

Faites-moi part dans les commentaires ci-dessous d’une résolution que vous vous engagez à tenir.

 

Et n’oubliez pas de  Cliquer ici pour voter pour mon article si vous l’avez apprécié.

 

Je pense que vous aimerez aussi :


3 réponses à Les bonnes résolutions de l’An 3047

  • Ping : La meilleure astuce de 120 blogueurs pour appliquer vos bonnes résolutions

  • Bonjour !

    Bon article sur la PNL. Bonne intro et bon angle d’attaque.

    Il y a tant à dire sur la PNL. Il y a tellement de techniques…

    Il faut dire aux lecteurs que changer la balance plaisir – risque ne suffira sans doute pas. Souvent on essaie (surtout tout seul) de se raisonner, notamment grâce à ton article, mais l’inconscient revient au galop dès que l’on ne pense plus à cette balance.

    Heureusement il y a des outils qui permettent de le reprogrammer et de changer son modèle du monde.
    Michel @ Changer Gagner Articles récents..Technique pour apprendre un poème en quelques minutesMy Profile

    • Marjorie Loup dit :

      Bonjour Michel,
      Et merci de ta participation :)
      En effet, peser la balance et « vouloir » changer ne suffit pas.
      Nos automatismes reviennent au galop dès que notre conscient a le dos tourné.
      C’est pourquoi il est nécessaire de reprogrammer nos croyances, avec les multiples
      outils existants, en effet.
      Cet article n’est qu’une mini intro à ce qu’est la PNL et ses multiples richesses :D
      Belle journée
      Marjorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge